Bilan 2017, les fenêtres se rebiffent

Comme tous les ans, l’organisme TBC Innovations vient de rendre public sa nouvelle étude concernant le marché des fenêtres en France. 2017 étant terminé, il est temps de tirer le bilan de cette année mouvementée à bien des égards. Chiffres clés, volume, répartition, voici tout ce que vous devez savoir à propos de cette enquête.

La première chose à souligner est qu’une nette reprise du marché est a été constatée en 2016 avec une augmentation du volume des ventes de 3% par rapport à l’année précédente. Une inversion de tendance notable étant donné que le France restait sur 7 années de baisse consécutives ! Selon les professionnels du secteur, ce bon bilan est notamment dû à un excellent premier semestre, le second étant plus tendu.

Concernant la répartition, c’est sans surprise que la rénovation reste solide leader devant le marché du neuf avec un rapport deux tiers/un tier. Plusieurs facteurs contribuent à cette embellie du secteur du bâtiment : les ventes en promotion immobilière relancées, l’augmentation des mises en chantiers des logements collectifs, le maintien des incitations fiscales… Le marché de la fenêtre s’en est donc retrouvé boosté.

Enfin, l’étude TBC s’est également attardée sur l’aspect cosmétique des fenêtres vendues en 2016. Résultat des courses, on observe une forte progression des fenêtres colorées. PVC ou aluminium, 31% des fenêtres vendues en 2016 ne sont pas blanches contre 28% en 2015. Pour les matériaux, tous profitent de la reprise du marché. Le PVC consolide sa place de leader tandis que l’aluminium continue de grappiller des parts de marché avec désormais plus du quart des ventes.

Méthodologie de l’étude TBC :
TBC a réalisé une enquête quantitative en interrogeant par téléphone 400 professionnels de la menuiserie afin d’évaluer le marché, les volumes posés en 2016 et d’analyser les enjeux de la filière.
Les acteurs interrogés sont :
– des menuisiers poseurs indépendants, des artisans traditionnels assembleurs de fenêtres bois, des menuisiers assembleurs de fenêtres PVC et/ou aluminium, des entreprises appartenant à des réseaux de fabricants industriels, des enseignes et agences, des groupements d’achats ;
– des points de vente de négoces matériaux et des GSB, grandes surfaces de bricolage.